Intelligence artificielle : de quoi parle-t-on ?

Intelligence artificielle : de quoi parle-t-on ?

« Si la machine est intelligente, c’est que nous la concevons comme intelligente », explique Jean-Gabriel Ganascia, professeur à l’Université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC)/Paris 6/Jussieu. Même si ce qui ressemblait à de la science-fiction dans les années 1950 est devenu de la vraie technologie en ce début du XXIe siècle, les travaux sur l’intelligence artificielle (d’où découle internet) consistent à décomposer des modules élémentaires de l’intelligence non pas pour faire un double de nous-mêmes mais pour faire une simulation de l’intelligence humaine (mémoire, langage…). Il s’agit d’un horizon bien défini et d’une discipline scientifique, et non pas d’un fantasme…

Du coup, une série de questions essentielles se pose : est-ce que la modernité peut être une poursuite du projet des Lumières ? L’homme peut-il disparaître ? Peut-on inventer un nouvel humanisme ? Pour Jean-Gabriel Ganascia, « il n’y a pas de fatalité, l’avenir nous appartient ».

PODCAST

Jean-Gabriel Ganascia

Jean-Gabriel Ganascia est professeur à l’Université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC)/Paris 6/Jussieu. Expert en intelligence artificielle, apprentissage machine, sciences cognitives, philosophie computationnelle, éthique des nouvelles technologies, il a écrit de nombreux ouvrages parmi lesquels « L’âme machine » aux éditions du Seuil (1990), « L’intelligence artificielle » (1993, Flammarion, coll. Domino), « Les sciences cognitives » (1996, Flammarion, coll. Domino), « 2001, l’odyssée de l’esprit » (1999, Flammarion, coll. Essai)…