John Coltrane, création et incandescence

John Coltrane, création et incandescence

Le saxophoniste John Coltrane (1926-1967) a révolutionné le jazz et s’est imposé comme l’une des figures les plus importantes de la musique de la deuxième moitié du XXe siècle. L’écrivain Jean-Philippe Domecq cherche ici à partager l’ « expérience sensible » qui a été la sienne en écoutant cette œuvre au souffle puissant (« le style, c’est le souffle »). Analysant en particulier l’album Olé (1961), Jean-Philippe Domecq y entend une transe mêlée d’une quête spirituelle, exprimant à la fois une « puissance pulsionnelle venue des racines de l’être » et une « ascension » vers un au-delà spirituel et mélancolique.

L’amplification permanente du champ musical chez Coltrane prend toutes les formes possibles : exploration de toute l’étendue d’un instrument (les saxophones ténor et soprano), recherche de nouveaux modes d’inspiration harmoniques et rythmiques, arpentage de tous les timbres, de toutes les tessitures… John Coltrane a cherché le dépassement constant de son propre style, partant du jazz le plus classique pour défricher des territoires aux avant-gardes du free-jazz, puisant son inspiration dans les modes musicaux venus des musiques arabo-andalouses (comme dans Olé), mais aussi indiennes et africaines… Le message de Coltrane, selon Jean-Philippe Domecq, pourrait se résumer ainsi : « ouvrir, ouvrir, ouvrir constamment ».

PODCAST

Jean-Philippe Domecq