La mode comme objet de recherche et de réflexion

La mode comme objet de recherche et de réflexion

La mode est-elle ou n’est-elle plus un « sous-genre » ? En France, la mode n’est toujours pas perçue comme un domaine « sérieux », et encore moins profond, comme l’explique ici Emilie Hammen (IFM). Bien qu’elle ait pu être analysée comme un moyen privilégié pour comprendre la beauté d’une époque (Baudelaire), un outil de compréhension de l’histoire (cf l’Histoire des costumes de Jules Quicherat, 1877), ou un élément-clé de la réalité sociale (de Gabriel Tarde à Stuart Hall en passant par Roland Barthes…), la mode se trouve toujours dans un « angle mort » de la recherche française, pourquoi ?

La France, en tant que pays « où les modes se forment », semble particulièrement peu soucieuse de porter un regard analytique critique sur la mode. Celle-ci, en revanche, est utilisée pour nourrir la légende des marques. Pourtant, on observe que la mode redevient un objet d’étude, avec une richesse de sources incroyable et un nouvel élan des « fashion studies » observable partout dans le monde.

PODCAST

Emilie Hammen

Licence professionnelle de Design de Mode de Duperré,
Licence d’Histoire de l’Art de l’Université Paris X,
Programme de Création de l’IFM,
Doctorante en Histoire de l’Art de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne
Styliste accessoires chez Marc Jacobs